mardi , 20 novembre 2018

L’armée rassure : « Il n’y a aucune menace d’attaque rebelle sur la Guinée »

Le ministère de la Défense a appelé jeudi au calme après de fausses rumeurs indiquant qu’une attaque rebelle était en  cours dans la préfecture de Coyah, environ 50 km à l’est de Conakry.

L’assurance a été donnée par Aladji Cellou, Directeur de l’information et des relations publiques de l’Armée (Photo 1). S’exprimant chez nos confrères de radio Espace, il a balayé d’un revers de main les rumeurs distillées par certains habitants de la sous-préfecture de Wonkifon.

« Il n’y a aucune menace. Il n’est nullement question d’une quelconque attaque à Coyah », a dit l’officiel.

Selon Aladji Cellou, il s’agissait de bateaux de pêche qui opéraient illégalement dans les eaux territoriales guinéennes.Environ huit navires ont été arraisonnés et leurs capitaines mis aux arrêts. Deux autres embarcations seraient activement recherchés par la Marine guinéenne.

« L’armée n’a pas mené une opération du moment où il s’agissait pas d’attaque armée », a dit la même source officielle, précisant : « la population peut continuer à vaquer à ses occupations parce qu’il n’y a aucune menace, ni sur les populations, ni sur leurs biens. »

Dans la nuit du mercredi à jeudi, une peur s’est emparée de certains habitants de Wonkifon qui ont pris des mouvements de navires de pêche clandestins pour une attaque rebelle.

Lire aussi :  Rébellion : une fausse alerte crée la psychose en Guinée

Par Elie Camara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*