dimanche , 21 octobre 2018

Les employés des banques et assurances mécontents

Abdoulaye Sow, SG de la FESABAG

Les travailleurs des banques, assurances et micro-finances de Guinée ne sont pas contents. Pour se faire entendre, ils n’écartent pas l’hypothèse de faire recours à une grève générale.

Les travailleurs des banques, à travers leur fédération syndicale, la Fesabag, ont menacé en fin de semaine dernière d’entamer une grève dans les prochaines semaines. Aucune date n’est avancée pour l’instant. Mais ils disent vouloir aller en grève pour exiger un réajustement de leurs primes suite à la hausse du prix du carburant en juillet.

Selon le secrétaire général de la Fesabag, Abdoulaye Sow, les travailleurs ne vont pas continuer à attendre indéfiniment leurs employeurs.

« Nous avons échangé avec nos patrons par rapport aux mesures d’accompagnement. Nous avons adressé un courrier au régulateur, à travers la personne du gouverneur de la BCRG. A date, nous n’avons aucune suite favorable et nous n’allons pas continuer à attendre toujours. Il faut que le secteur financier se retrouve pour trouver la solution… C’est-à-dire, trouver une mesure d’accompagnement adaptée par rapport à l’augmentation du prix du litre du carburant à la pompe. Nous espérons que nous serons entendus. Dans le cas contraire, nous userons de tous les moyens légaux en notre possession afin que nous soyons entendus», a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*