vendredi , 19 octobre 2018

Comme la Guinée, le Togo refoule Kemi Seba

Les autorités au Togo ont empêché mardi l’activiste franco-béninois Kemi Seba de fouler le territoire togolais au motif qu’il représente une menaces pour l’ordre public.

Kemi Seba se rendait au Togo dans le cadre d’une tournée internationale qu’il a placée sous le thème « L’Afrique Libre ou la mort ».

La délégation qui l’accompagnait a également été refoulée. L’activiste qui a précisé que son voyage au Togo visait à fustiger le néocolonialisme a  par ailleurs indiqué que la décision à son encontre prouve que les dirigeants sont « les marionnettes putréfiées de la Françafrique”.

La liste des pays qui déclarent Kemi Seba « personna non gratta » devient de plus en plus longue. Début mars, les autorités guinéennes avaient bloqué Stellio Gilles Robert Capo Chichi, son nom à l’état civil, à l’aéroport de Conakry. Il se rendait dans le pays sur invitation du chanteur du raggea Elie Kamano. Une fois en Guinée, il devait participer à une série de « sensibilisation » de la jeunesse guinéenne.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*