mardi , 16 juillet 2019
Flash info

Vives tensions en banlieue de Conakry : un gendarme tué

La tension était vive lundi dans plusieurs quartiers de la banlieue de Conakry au huitième jour de la grève générale déclenchée par une partie du syndicat des enseignants.

 

La route Le Prince était barricadée. Des badauds brulaient des pneus et jetaient des projectiles dans toutes les directions.

Les échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre ont entrainé la mort d’un gendarme dans la journée au quartier Koloma dans la commune de Ratoma.

 

La branche du syndicat de l’éducation conduite par Aboubacar Soumah a durcit le ton lundi, à la deuxième semaine de son appel à une grève pour exiger une amélioration des conditions de vie et de travail.

 

Pourtant dimanche, le gouvernement a mis en garde les enseignants contre la poursuite du mouvement à Conakry et à l’intérieur du pays. Il a prévenu dans un communiqué de suspendre le salaire de février de tout enseignant qui refuserait de reprendre les cours.

 

Par Mamady Fofana

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*