lundi , 22 octobre 2018

Après sa débâcle au Maroc, la Guinée s’accroche à un détail

 

Éliminée dès le premier tour du CHAN 2018 après deux défaites d’affilées, la Guinée vient de déposer un recours auprès de la Confédération Africaine de Football dans l’espoir de recaler le Soudan.

 

Battu respectivement par le Soudan et le Maroc, le Syli national de Guinée version locale, est éliminé. Vainqueurs durant leurs deux premières sorties, le Maroc et le Soudan sont qualifiés. Le troisième match de la Guinée contre la Mauritanie s’annonce donc comme une simple formalité.

 

Après la deuxième défaite et le grand nettoyage opéré au sein de l’encadrement avec le limogeage du sélectionneur Lappé Bangoura et son staff technique, les dirigeants du football guinéen ont entrepris un autre match dont l’issue est incertaine.

 

La Fédération Guinéenne de Football, en effet, à travers son Secrétaire général Colonel Maurice Akoï Koïvogui a saisi la CAF avec un motif qui ferait rire sous cape.

 

La Guinée qui a perdu sur terrain pendant les 90 minutes du temps réglementaire reproche au Soudan d’avoir intégré dans son effectif Elsamani Elsawi Saadeldin Elsheikh. Le joueur est soupçonné d’être sous contrat avec le Club Libyen Alittihad Tripoli SC, selon Ibrahima Sadjo Diallo, un membre de la cellule de Communication de la Fédération guinéenne de football. « Ce contrat est enregistré en TMS de la FIFA avec ce même Club Lybien, ayant même été introduit le 09 Janvier 2018 avant le démarrage du CHAN le 13 Janvier 2018 », ajoute-t-il.

 

Selon M. Diallo, une victoire du Syli national face à la Mauritanie dimanche à Marrakech, pourrait propulser les Guinéens au deuxième tour de la 5ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de Football. Mais à condition que la reserve soit étudiée favorablement.

Par Elie Camara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*