vendredi , 18 octobre 2019

Zimbabwe: le président ordonne le rapatriement des capitaux sortis du pays

Le nouveau président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa a fixé mardi un ultimatum de trois mois aux entreprises et aux particuliers pour rapatrier tous les capitaux illégalement sortis du pays, englué dans une crise économique catastrophique.

« Le gouvernement du Zimbabwe accorde un délai de trois mois pour le rapatriement volontaire des fonds et actifs sortis du pays en violation de la loi, faute de quoi des poursuites seront engagées », a annoncé M. Mnangagwa dans un communiqué. A l’expiration de ce délai, les autorités « procèderont à l’arrestation de tous ceux qui n’ont pas respecté cette directive et les traduiront devant la justice », a-t-il ajouté.

 

L’expatriation des capitaux « constitue un crime économique contre le peuple du Zimbabwe », a souligné le chef de l’Etat mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*