lundi , 10 décembre 2018

Mohamed Touré dit qu’il ne taxera aucune revendication sociale de sauvage

Contrairement aux sorties médiatiques de certains hauts responsables du pays, qualifiant la grève des enseignements de sauvage, le secrétaire général du Parti Démocratique de Guinée Rassemblement Démocratique Africain (PDG-RDA), Mohamed Touré a dit, qu’il ne taxera pas une revendication sociale de sauvage, rapporte l’AGP.

C’était à l’occasion d’un entretien accordé à l’AGP, mercredi, 22 novembre 2017, au Palais du peuple, par M. Touré.

Pour le secrétaire général du PDG-RDA, les populations guinéennes, aujourd’hui, sont face à d’énormes difficultés économiques qu’elles gèrent dans le secteur spécifique de l’enseignement.

« Il y a des recrutements qui ont été faits, ces personnes ne sont pas rétribuées en fonction des services qu’elles rendent », a-t-il, tout en ajoutant, qu’il y a des recrutements qui sont promis et qui durent à se réaliser.

« La vérité, c’est que le climat social n’est pas bon. Je ne pense pas que faire la politique de l’Autriche, c’est à dire se cacher la tête dans le sable et croire qu’on est pas vu, serait la meilleure approche et la meilleure solution », a-t-il dénoncé.

Le secrétaire général du PDG-RDA, Mohamed Touré a dit penser plutôt, qu’il faille, de façon responsable, avec tous ces groupes qui ne sont pas satisfaits de la situation et voir de qu’elle mesure, de façon raisonnable, des compromis peuvent être pris, et que ces compromis soient plutôt de manière durable, que les solutions structurelles soient envisagées au lieu que tout le temps de faire par à coup et par appoint.

« Trouver des solutions rapides à des problèmes qui sont des problèmes réels et des problèmes existentiels non seulement pour notre société en général, mais pour ceux qui revendiquent aujourd’hui encore plus particulièrement », a-t-il conclu.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*