lundi , 14 octobre 2019

Labé : des bouchers au gnouf pour hausse du prix de la viande

Une hausse injustifiée du prix du kilogramme de viande dans la sous-préfecture de Popodara (Labé) a conduit des bouchers droit en prison. Le sous-préfet Ali Konaté se dit prêt à tout pour maintenir le prix en vigueur.

 

Dans la sous-préfecture de Popodara on ne doit pas badiner avec le prix du Kilo de viande tant que Ali Konaté y officie comme Sous-préfet.

Alerté cette semaine par des femmes qui ont constaté le passage du prix du kilogramme de viande de 30.000 à 35.000 francs guinéens, l’administrateur territorial s’est d’abord rendu à la boucherie pour constater la réalité de visu.

La suite de l’histoire est simple. Le boucher qui a eu la malchance de lui confirmer ce nouveau prix imposé en plein Ramadan a été mis aux arrêts et conduit au poste de gendarmerie.

« Je lui ai demandé qui l’a autorisé de vendre à ce prix ? Quelque minutes après, j’ai fais venir des gendarmes pour qu’on l’arrête », a confié le sous-préfet au site Mediaguinee.

Pour l’officiel il est hors de question de procéder à une nouvelle augmentation sur le prix actuellement en cours qui plus est a été imposé par les mêmes bouchers.

« J’ai mis aux arrêts Amadou Oury Diallo, la personne qui était derrière cette hausse de prix. Je l’ai dit haut et fort que toute personne qui revendra le kilogramme de viande à 35.000 fg aura à faire avec moi », a-t-il prévenu.

Par Mamady Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*