mercredi , 13 novembre 2019

La grève des banquiers pourrait démarrer demain

La Fédération syndicale autonome des banques, assurances et microfinances de Guinée (Fesabag) a annoncé ce mardi qu’elle pourrait déclencher une grève générale illimitée sur tout le territoire national à compter du mercredi 24 mai.

 

Les travailleurs des banques sont fermes sur leur menace. Si aucun accord n’est obtenu à la dernière minute entre eux et leurs employeurs, le mouvement de débrayage sera lancé très tôt demain.

 

« Aujourd’hui, nous allons négocier avec les patrons. Mais si nous n’avons rien, nous déclencheront la grève sur toute l’étendue du territoire national demain matin », a déclaré le secrétaire général de la Fesabag Abdoulaye Sow.

 

Il faut rappeler que le syndicat des travailleurs des banques réclame le relèvement du niveau général des salaires du personnel ainsi que la mise en place d’une retraite complémentaire.

 

Il exige aussi la prise en charge des frais d’évacuation sanitaire des employés, de même que la revalorisation des indemnités de départ à la retraite et d’autres primes.

 

Depuis le lancement du préavis de grève le 8 mai dernier les parties ont discuté sans parvenir à un accord.

 

Pour le secrétaire général de la Fesabag cette situation dénote d’un manque de volonté de l’Association patronale des banques.

 

« Les employeurs n’ont aucune considération pour nous », a-t-il déclaré aujourd’hui à la Bourse du Travail de Conakry où une assemblée générale s’est tenue ce matin.

 

« Il faut que les guinéens comprennent que nous avons besoin de vivre décemment. Les banques sont riches et les travailleurs sont pauvres », a-t-il déploré.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*