mardi , 16 octobre 2018

Une vingtaine d’espions américains auraient été éliminés en Chine en deux ans

Pékin a systématiquement démantelé les efforts d’espionnage de la CIA à partir de 2010, selon le New York Times. Pire qu’un roman d’espionnage.

 

L’histoire que révèle ce dimanche le New York Times promet des lendemains diplomatiques houleux entre la Chine et les Etats-Unis. Citant dix responsables américains haut placés encore en exercice ou pas, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, le quotidien américain explique qu’au total, ce sont au moins une dizaine de sources de la CIA qui ont été tuées entre fin 2010 et début 2012 dans l’Empire du milieu.

Pékin s’est en effet montré intraitable face aux réseaux espions et l’a fait savoir. L’une des sources américaines a en effet été abattue devant ses collègues pour avertir clairement quiconque aurait envie d’entreprendre des activités d’espionnage. D’autres agents ont été emprisonnés.

Les pires pertes depuis la guerre froide

Les responsables des services secrets ne savent pas si les Etats-Unis ont été trahis par une taupe à l’intérieur de la CIA ou si les Chinois ont piraté le système utilisé par la CIA pour communiquer avec des sources étrangères. Cela a en tout cas eu pour conséquence d’infliger de lourds dégâts à ce qui fut, selon le New York Times, l’un des réseaux d’espionnage américains les plus productifs jusque-là.
Après les pertes infligées à son réseau en Chine, la CIA a mené d’intenses recherches, enquêtant sur presque chaque employé de l’ambassade américaine à Pékin. Parallèlement, l’administration du président de l’époque Barack Obama s’interrogeait pour comprendre le ralentissement des informations en provenance de Chine. Mais les Américains ne savent toujours pas comment leurs sources ont été trahies.

Ces pertes – comparables à celles occasionnées en Union soviétique et en Russie par la trahison des deux espions Aldrich Ames et Robert Hanssen – constituerait donc les pires qu’ait eu à déplorer la CIA depuis des décennies.

lexpress.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*