mardi , 23 juillet 2019
Flash info

Oyé Guilavogui avait des réserves sur la nomination de deux femmes à la tête du Port de Conakry

Oyé Guilavogui, actuel ministre des Transports, n’était pas très enchanté avec l’idée du président de la République de nommer deux dames à la direction générale du Port Autonome de Conakry. C’est l’intéressé lui-même qui a livré ses aveux en fin de la semaine dernière, selon une dépêche de l’Agence Guinéenne de Presse.

 

Le 14 juin 2016, le président Condé nommait Hadja Hawa Keita et Mama Aissata Aribot respectivement directrice générale et directrice générale adjointe du Port Autonome de Conakry.

 

Si ces désignations avaient surpris plus d’un observateur à Conakry, le ministre en charge des Transports, Oyé Guilavogui, à qui le président avait fait la confidence quelques jours auparavant y était opposé.

 

Estimant que la nomination des deux femmes était « une bombe », il dit avoir demandé au chef de l’Etat d’épargner son secteur d’une situation catastrophique.

 

« Je lui ai dit que le PAC est l’une des grandes structures en Guinée, et si ce sont deux femmes qui doivent gérer ça, j’ai bien peur que ça n’éclate un jour », a-t-il prévenu, selon l’agence de presse de l’Etat.

 

Pour le ministre des Transports, la confiance placée aux deux femmes s’avère aujourd’hui comme un pari gagné.  « Le Port tournait à minima. On avait qu’un seul remorqueur à Conakry, actuellement il y en a trois », rapporte l’AGP.

 

Et Oyé Guilavogui de poursuivre : « Quand les deux femmes furent nommées à la tête du PAC, elles ont commencé par assainir la gestion à cette époque. Le PAC avait plus d’une dizaine de milliards de dettes dans les institutions bancaires. Et les dettes aux fournisseurs s’élevaient à peu près à 6 milliards. Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous dire que toutes ces dettes sont épongées. (…) C’est pour vous dire que le président avait bien raison de mettre deux dames à la tête de cette grande Direction ».

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*