vendredi , 18 octobre 2019

Éventuel 3è Mandant : Faya évoque le scénario burkinabè en Guinée en cas d’un passage en force

Le président de la République ne s’est toujours pas prononcé publiquement en faveur d’un éventuel troisième mandat. Mais alors que les supputations vont bon train au sein de la majorité au pouvoir, l’opposant guinéen, Dr Faya Millimouno qui préside le parti Bloc libéral, prévient qu’une telle démarche s’avèrera « dangereux ».

 

Dans les colonnes de nos confrères de Guineenews, Dr Millimouno rappelle de vive voix que la révision de la constitution pour un éventuel troisième quinquennat est « un terrain très dangereux ».

 

De ce fait, l’opposant n’exclut pas un départ anticipé du chef de l’Etat en cas d’une tentative de modification de la constitution. Il cite pour exemple l’exemple burkinabè avec le départ précipité du pouvoir de l’ancien président Blaise Compaoré.

 

« Il (Alpha Condé, ndlr) a un mandat qui a encore trois ans et quelques mois,  pour une fois qu’il se concentre à trouver des solutions aux nombreux problèmes auxquels le peuple de Guinée est confronté. Sinon, le pas dans la direction d’un troisième mandat pourrait se solder par une réduction du mandat qu’il a maintenant », confie le leader du Bloc libéral. « L’expérience du Burkina Faso est-là pour inspirer les Guinéens », ajoute-t-il.

 

Faya Millimouno estime que toute velléité pour un nouveau mandat d’Alpha Condé à la tête de la Guinée comme le sollicitent déjà certains barons du pouvoir serait une mauvaise décision. « Ce sera le Pr Alpha Condé face au peuple de Guinée et je peux vous assurer que c’est un combat qu’il ne pourra gagner », conclut-il.

 

Par Mamady Fofana


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*