vendredi , 18 octobre 2019

Guinée : Siaka Barry, un ministre de la Culture qui fait parler de lui

Dynamique, accessible et populaire selon les uns. Démagogue et pas assez impliqué selon les autres. En tout cas, le ministre de la Culture et des Sports, Siaka Barry, fait parler de lui.

 

Élancé, élégant, le sourire charmeur, la petite quarantaine… Douze mois après son entrée au gouvernement, le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine historique a commencé l’année en recevant le prix du Meilleur Ministre lors des Rétrospective People Awards de la Radio télévision guinéenne (RTG) et celui de Ministre de l’année 2016, décerné par l’Institut guinéen de sondage d’opinion (Igso), à la mi-janvier.

« Comme beaucoup de Guinéens, je viens du ghetto, je ne l’ai pas oublié, et je dédie mon prix à la jeunesse de mon pays », a lancé le quadra à la foule mondaine conviée pour l’occasion au Palm Camayenne, après avoir pris soin de remercier son équipe.

Mon père était marabout, j’ai grandi dans un petit village, dans une fratrie de vingt enfants

À l’écoute de la jeunesse

Ministre démagogue ? Diawo Diallo, son attaché de communication, un geek de 26 ans spécialiste des réseaux sociaux, dément. « Pas du tout. Il est très accessible. Je l’ai connu sur Facebook en lui donnant de petits conseils, notamment de discrétion, même si j’aimais bien son franc-parler. Et il a apprécié. J’habitais à Abidjan, je n’avais plus de travail. Il m’a proposé de venir à Conakry pour m’occuper de sa com. » Siaka Barry (41 ans) est en adéquation avec les jeunes générations. Il admire Thomas Sankara, aime le reggae, adore passer du temps au « grin » à discuter avec les gamins des quartiers populaires…

Mettre en avant les talents guinéens

Ministre porte-bonheur ? Même si ce n’est pas forcément dû à son action, ces derniers mois, les jeunes artistes et intellectuels guinéens se sont fait remarquer. À la fin de septembre 2016, Hakim Bah, écrivain de 29 ans, a remporté la troisième édition du prix RFI Théâtre avec sa pièce Convulsions. En novembre, le chanteur Soul Bang’s, 24 ans a remporté le prix Découvertes RFI, tandis qu’un autre Guinéen, Kandia Kora, 27 ans, est arrivé troisième.

Enfin, à la mi-décembre, la première saison de l’émission de télévision panafricaine L’Afrique a un incroyable talent s’est conclue par la victoire des Frères Sylla, un duo d’acrobates guinéens. « Guinée is back! se réjouit Siaka Barry. Je veux rendre la culture au peuple [célèbre phrase d’Alpha Condé], comme au début de l’ère Sékou Touré, avant les purges, lorsque nos artistes faisaient des tournées dans le monde entier. »

 

JA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*