lundi , 22 octobre 2018

Quatre projets énergétiques guinéens retenus dans le cadre des Energies renouvelables en Afrique

Sur 19 projets présentés la semaine dernière, à Conakry, en marge du sommet international sur les énergies renouvelables, quatre sont de la Guinée. Il s’agit de micro-barrages qui sont dans les quatre régions naturelles de la Guinée.

 

Selon le ministre de l’Énergie Cheick Taliby Sylla, ces micro-barrages retenus sur le plan continental ont pour nom Bagata en Moyenne Guinée, Foko dans Molota à Kindia en Basse Guinée, Fouguiya- Banko en Haute Guinée et Louckoua en Guinée forestière.

 

Le micro-barrage de la Haute aura une capacité entre 7 à 11 Mégawatts. Celui de la Guinée forestière fera 11 Mégawatts.

 

En tout, les capacités installées à travers les quatre infrastructures énergétiques apporteront 45 mégawatts au système énergétique de Guinée. « L’intérêt, c’est qu’il y a d’autres lignes d’interconnexion vont être construites et on pourra toujours construire des postes d’interconnexion avec ces micro-barrages pour pouvoir renforcer davantage la fourniture de l’énergie dans toutes ces zones-là », a expliqué le ministre Sylla.

 

On rappelle que le sommet organisé la semaine dernière en Guinée s’inscrit dans le cadre de l’Initiative africaine sur les énergies renouvelables. Le Coordinateur de cette initiative panafricaine est le président Alpha Condé.

 

Pour un coût estimé à 10 milliards de dollars, l’Initiative africaine sur les énergies renouvelables vise à mettre 10 Gw d’énergies propres sur le système à partir de 2020. Puis de porter cette capacité à 300 GW à partir de 2030. Au moins quatre cent projets sur le continent doivent être réalisés pour atteindre cette capacité projetée.

 

Par Elie Ougna

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*