lundi , 16 décembre 2019

La Commission de réflexion sur la réconciliation rencontre les associations de victimes

La Commission provisoire de réflexion sur la réconciliation nationale (CPRN) a organisé jeudi, à Conakry, une session de vulgarisation des résultats et recommandations de ses consultations nationales. Cette activité marque le début d’une série de discussions qui va s’étaler sur l’ensemble du territoire guinéen.

 

La session de partage de ce 9 février concernait les associations de victimes des violences politiques et organisations de défense des droits humains. Selon l’Archevêque de Conakry et Co-président de la CPRN, Mgr Vincent Koulibaly,  cette activité entre dans le cadre de l’agenda des  activités de sa commission. Un agenda qui prévoit la vulgarisation et la dissémination des résultats et recommandations des consultations nationales dont le rapport a été remis au président de la République le 29 juin.

 

Le religieux a rappelé cet échanges avec les victimes se tient après l’atelier national sur la vulgarisation des résultats et des recommandations de leurs travaux a l’intention des représentants des acteurs impliquées dans le processus de réconciliation tenu à Mamou le 6 décembre dernier.

 

Il a indiqué que la Commission qu’il co-préside organisera des sessions similaires dans toutes les 33 préfectures et communes pour la démultiplication de la campagne de vulgarisation par les points focaux préfectoraux de la CPRN.

 

A Conakry, lesdites rencontres se dérouleront du 9 février au 30 mars. « Après cette session d’échanges avec vous qui êtes au cœur, nous aurons des sessions de partage avec les organisations de la société civile, les médias, les artistes et les partenaires techniques et financiers », a affirmé Mgr Koulibaly.

 

Cette rencontre avec les associations des victimes et organisations de défense des droits de l’homme a permis à la CPRN de partager les avis, les propositions et les attentes de ces couches sociales pour la mise en place  d’une justice appropriée et favoriser la réconciliation dans le pays.  

Par Sériane Théa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*