vendredi , 22 novembre 2019

« L’opposition panique mais personne ne va nous intimider », prévient Sanoussi Bantama Sow

Joint mardi par nos soins pour commenter la décision de l’opposition guinéenne de contrer toute tentative de révision de constitutionnelle, le conseiller chargé de mission à la Présidence de la République a estimé que les opposants cèdent ainsi à la panique.

 

Alors qu’il était sur le chemin de retour de Kankan où la mouvance présidentielle vient de réserver un accueilli « chaleureux » au Chef de l’Etat pour sa désignation à la tête de l’Union africaine, le ministre Conseiller à la Présidence chargé de Missions, Sanoussi Bantama Sow, a confié ce 7 février à Kaloumpresse.com que l’opposition étaient en train de céder à la panique en annonçant la création prochaine d’un front contre un troisième mandat d’Alpha Condé.

 

« Ils sont paniqués », a soutenu Bantama Sow tout en faisant allusion à la l’accueil réservé au président de la République à Conakry et à Kankan.

 

Pour M. Sow, les accusations de l’opposition quant aux velléités de certains dirigeants de la majorité présidentielle pour un autre mandat de Condé n’engage que celle-ci.

 

Toutefois, il a vite fait de rappeler que « la constitution en vigueur n’a pas été soumise au suffrage universel » des guinéens.

 

Réunis au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée, des leaders politiques de l’opposition ont en effet réitéré aujourd’hui leur détermination à empêcher le RPG Arc-en-ciel de modifier la constitution pour permettre au président de se maintenir au pouvoir au terme de son second et dernier mandat qui finit en principe en décembre 2020.

 

Ces opposants se disent « inquiets » d’autant que le directeur général de la Police nationale, Bangaly Kourouma et la coordinatrice nationale du RPG ont déjà évoqué la possibilité pour le Chef de l’Etat de briguer un quinquennat supplémentaire.

 

L’opposition a évoqué la possibilité de regrouper la société civile, les syndicalistes et d’autres personnes éprises de démocratie pour entreprendre des « actions citoyennes ».

 

« Nous disons et nous répétons que nous nous opposerons jusqu’à la dernière énergie au tripatouillage de la constitution », a prévenu son porte-parole Aboubacar Sylla. « Non seulement nous n’accepterons pas que cette constitution soit modifiée, amendée ou révisée surtout sur les dispositions concernant la durée des mandats et sur leur nombre, nous n’accepterons pas non plus qu’une nouvelle constitution soit proposée pour que Condé puisse devenir le troisième président à vie de la Guinée ».

 

Pour l’ancien ministre des Guinéens de l’Étranger et membre influent du RPG Arc-en-ciel, Sanoussi Bantama Sow, il n’est pas question de céder au chantage.

 

« Ce qui reste clair, personne ne va nous intimider. Nous sommes tous des guinéens », a-t-il conclu l’entretien téléphonique accordé à Kaloumpresse.com.

 

Par Elie Ougna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*