mercredi , 24 octobre 2018

Face aux appels à un 3è mandat pour le président, l’opposition peaufine sa stratégie

L’opposition guinéenne a annoncé ce mardi son intention de barrer la route aux sirènes révisionnistes qui retentissent depuis des mois à Conakry et à l’intérieur du pays pour réclamer un troisième mandat pour Alpha Condé.

 

Tout laisse présager une atmosphère tendue en Guinée dans les mois à venir. Et pour cause. L’opposition qui est restée silencieuse depuis les sorties médiatiques du directeur général de la police et de la coordinatrice du RPG Arc-en-ciel vient de se faire entendre.

 

Son porte-parole, Aboubacar Sylla, a confié à la presse mardi en effet qu’ils comptent associer la société civile, les syndicalistes et les personnes de bonne volonté à une lutte contre tout tripatouillage constitutionnel.

 

Ces entités devraient être regroupées au sein d’un front. Celui-ci va mener des « actions citoyennes » contre le tripatouillage de la constitution et contre un troisième mandat du président, d’après Aboubcar Sylla.


« Nous disons et nous répétons que nous nous opposerons jusqu’à la dernière énergie au tripatouillage de la constitution. Non seulement nous n’accepterons pas que cette constitution soit modifiée, amendée ou révisée, surtout sur les dispositions concernant la durée des mandats et sur leur nombre, nous n’accepterons pas non plus qu’une nouvelle constitution soit proposée pour que le professeur Alpha Condé puisse devenir le troisième président à vie de la Guinée », a réitéré Aboubacar Sylla sur un ton musclé.

 

Par Elie Ougna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*