samedi , 15 décembre 2018

Kankan : les élèves boudent les classes pour soutenir leurs profs contractuels

Les enseignants contractuels de l’Etat de la ville de Kankan, aidés par certains de leurs élèves, ont déclenché mardi, 03 janvier 2016, une grève illimitée, fermant tous les services publics de l’éducation, ainsi que les Lycées et Collèges, a constaté le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

 

Les grévistes réclament leur engagement et leur prise en charge, sans condition, par le Ministère de la Fonction Publique, de la Reforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration (MFP-REMA).

Epris de colère, ces enseignants contractuels de l’Etat à Kankan digèrent très mal la non admission de la presque totalité de leur effectif national.

Après avoir sillonné et fermé tous les établissements publics et privés de la ville, scandant haut et fort des propos hostiles au ministre de la FP-REMA, Sékou Kourouma. Ils ont aussi mis le cap sur les services de l’Inspection Régionale (IRE) et de la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) se trouvant au centre- ville.

Selon le responsable du Collectif des enseignants contractuels de Kankan, Abou Camara, «après près de 10 ans au service de l’Etat, les enseignants contractuels ne peuvent pas accepter les résultats du récent concours d’entrée à la fonction publique, qui n’a retenu que moins de 100 contractuels enseignants sur toute l’étendue du territoire».

Il a, en outre, déclaré : «Cette fronde, organisée par le collectif, est continuelle et illimitée, jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications. C’est-à-dire, notre engagement sans condition à la fonction publique. Tant que nous ne seront pas engagés à la fonction publique, vraiment nous allons empêcher les cours dans les établissements et nous sommes prêts à mourir pour ça en prison».

Un professeur admis à la fonction publique, qui a requis l’anonymat, dit soutenir cette manifestation et juge anormal les conditions dans lesquelles sont traités ces enseignants contractuels, qu’ils soient de l’Etat où pas.

Et puis à l’image de Mory Sidibé, élève en classe de Terminale Sciences Sociale (TSS) au Lycée Morifingdjan Diabaté de Kankan, ils sont nombreux les élèves qui participent à cette grève aux côtés de leurs professeurs contractuels de l’Etat.

A noter, qu’aucune violence majeure n’a été enregistrée au cours de cette première journée de manifestation des enseignants contractuels d’Etat à Kankan.

Source: AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*