mardi , 23 juillet 2019
Flash info

Santé: SOS pour « Babito », un gamin souffrant d’une tumeur, son avenir scolaire et sa vie en danger

Guinée: A 12 ans, le petit Moustapha BANGOURA affronte une tumeur. Désemparée, la famille de « Babito » comme l’appellent affectueusement ses proches, n’a d’autre choix que de solliciter de l’aide de personnes de bonne volonté pour sauver la vie de leur adorable enfant.

Cela fait 6 ans que Moustapha Bangoura traine  une tumeur faciale. Et son traitement nécessite impérativement une évacuation sanitaire, comme le recommande son rapport médical.  Avec une voix triste, le malade raconte comment il aurait selon lui, attrapé cette maladie.

 

« Je jouais avec un ami quand j’étais enfant et puis il m’a donné un coup sur la joue. Il y avait une plaie à l’intérieur de ma bouche, mais ma mère ne le savait pas. Et c’est comme ça que le mal a évolué », raconte le gamin d’une voie brisée.

 

Parlant de l’impact que cette tumeur a sur ses études, Babito explique.

 

A l’école, certains de mes amis se moquent de moi et cela me fait mal et j’ai honte aussi. Et souvent, quand je suis les cours et que la douleur m’attaque, je suis obligé de rentrer à la maison.  Des fois aussi je ne dors pas parce que  je ressens des bourdonnements au niveau de mes oreilles.

 

Selon madame Aissata Yaya Camara, mère de l’enfant malade, habitante au quartier Lambandji dans la commune de Ratoma, une première intervention chirurgicale  avait déjà été faite en Guinée. Malheureusement ce fut un échec.  Son seul espoir est de voir son enfant évacué dans des structures extérieures, afin de l’aider à retrouver santé, et lui permettre de poursuivre ses études et jouer avec ses camarades, comme tout bon enfant.

 

Cette dame dont le seul combat n’est plus que de redonner la vie et la dignité à son rejeton, a déjà lancé des appels au gouvernement, aux ONG et aux personnes de bonne volonté, gardant malgré elle le secret espoir que ledits appels seront entendus.

 

J’ai envoyé au Ministère de l’action Sociale, de la promotion Féminine tous les documents sanitaires de mon fils. Quand madame la ministre a vu le dossier,  elle l’a orienté vers la direction de l’enfance. Chaque deux jours je partais voir la directrice Hadja Tété  KABA. Mais chaque fois que je partais elle me disait d’être sereine parce que sa structure n’a pas d’argent pour couvrir les frais de soin de l’enfant.  Elle m’a dit qu’il était question de faire un appel aux ONG pour pouvoir le secourir. Depuis 2014 j’ai mené beaucoup de démarches pour sauver mon fils mais sans suite. C’est dans ce désespoir que j’ai reçu la visite de l’Association Pour la Protection des Veuves et Orphelins de Guinée (APPVO) qui m’a donné une enveloppe symbolique. Je leur en serai toujours reconnaissante. Je leur dis mille fois merci».

 

C’est suite à  appel  lancé sur un réseau social que la famille a reçu ce samedi 3 décembre 2016 dans la matinée, l’ONG ‘’Association pour la promotion et la protection des veuves et orphelins de Guinée (APPVO)’’, venue apporter son soutien au malade. L’ONG a offert une enveloppe symbolique à la famille dans le but de lui permettre de supporter certaines charges liées à l’achat de médicaments. La vice-présidente de cette Organisation, Madame Fatoumata Hervé Cissé compte rencontrer la ministre de l’action sociale, la première Dame de la République et d’autres structures qui évoluent dans ce sens pour faciliter la prise en charge du malade.

 

Des numéros (à consulter au bas de cet article) ont été mis à la disposition de toutes les personnes de bonne volonté qui voudront se manifester pour sauver la vie de ce jeune:

664926462/

orangemoney 628967860.

 

 

 

Idrissa CISSE pour kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*