vendredi , 23 août 2019
Flash info

Siguiri : des présumés bandits armés mis aux arrêts par des chasseurs

 

Un groupe de trois (03) présumés bandits armés a été arrêté dans la nuit du vendredi, 25 novembre 2016, dans la  préfecture de Siguiri, grâce à la promptitude des chasseurs d’Amina, sous-préfecture de Siguirini et ceux de Dankiniya, Kobédra, et Diakalemba relevant de la sous-préfecture voisine de Malèya, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP.
Simultanément arrêtés pour cause d’attaque à Amina, ces présumés bandits et l’arme qu’ils détenaient (PMAK), ont été conduits dans les locaux de la Compagnie de la Gendarmerie départementale de Siguiri pour des fins de procédures judiciaires.

Au lendemain du décès d’un de ses proches à Amina, son village natal, Bangaly Sidibé résidant à Kintinian, se rendait ce vendredi, 25 novembre pour porter le deuil avec ses parents du village. Malheureusement, à l’orée dudit village, Bangaly Sidibé et son épouse tombent dans une embuscade, où ils sont accueillis avec neuf coups de sommation provenant d’un fusil PMAK.

Sur les lieux, trois coupeurs de route, notamment Aboubacar Sidiki Konaté porteur du fusil, Tala Mara et Mamady Diané, âgés respectivement de 27, 23 et 21 ans, se réclamant tous de Kankan, ont tenté de s’accaparer de la moto et du sac de leur sujet, estimant que celui-ci contiendrait de l’or et de fortes sommes d’argent liquide.

Et pris de panique, le couple cède moto et sac de voyage dans les mains des ravisseurs qui disparaissent dans la nature. Mais aussitôt après cette attaque, le village d’Amina est alerté par le biais d’un jeune motard,  lui-même informé de passage par le couple en détresse. Les chasseurs d’Amina ont, à l’aide de téléphones portables, alerté leurs confrères de Dankiniya, Kobèdra et Diakalemba de la sous-préfecture de Maléya, afin d’aider à mettre les malfrats hors d’état de nuire.

Heureusement, cette coopération intercommunautaire a conduit, en peu de temps, à l’arrestation d’un élément du groupe dans chacun de ses trois villages voisins.

Rendus à Amina avec leur PMAK et les objets dérobés, les trois malfrats ont été embarqués la même nuit pour le chef-lieu de la préfecture de Siguiri, où ils ont été accueillis à la Gendarmerie départementale pour des fins de procédures.

Pour ce bel d’exemple d’organisation, les chasseurs des quatre villages ont mérité les encouragements du préfet de Siguiri, Ibrahima Kalil Keita, et ceux du doyen Sidafa Magassouba, président de l’Association Préfectorale des Chasseurs de Siguiri (APCS).

Source : AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*