vendredi , 6 décembre 2019

Les ambitions énergétiques de l’Iran en Guinée

Après la Société de bauxite de Dabola-Tougué (SBDT), l’Iran pourrait poser ses tentacules dans le secteur énergétique en Guinée. SUNIR, une société iranienne a manifesté son intérêt pour la construction du barrage hydroélectrique de Koukoutamba sur le fleuve Bafing en Guinée.

 

Le barrage de Koukoutamba, faut-il le rappeler, a une puissance estimée à 300 MW.

 

Piloté par l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, l’infrastructure énergétique nécessitera un investissement prévisionnel de 800 millions USD.

 

La soumission des dossiers de candidature est arrivée à son terme en septembre dernier.

 

En cas d’adjudication du projet à SUNIR, cela pourrait sonner comme l’entrée définitive de l’Iran en Guinée après son projet bauxitique à Dabola.

 

On rappelle que Conakry dispose d’une ligne de crédit de 10 millions de dollars accordée par Téhéran depuis la redynamisation de leurs liens de coopérations il y a un an.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*