mardi , 18 décembre 2018
Flash info

Brève prise d’otage au Ministère de la Pêche

Un groupe de femmes mareyeuses de Conakry se sont mobilisées, vendredi, 18 novembre 2016, dans l’après-midi, devant le Ministère de la Pêche, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime (MPAEM) pour protester contre le commerce de poisson par des entreprises chinoises dans le pays.

Ces femmes, en setting devant le Département en charge de la Pêche, sont munies de pancartes sur lesquelles on peut lire : «Abas le ministre et dehors les chinois», soutenues par des slogans hostiles aux autorités du pays.

Elles ont barricadés la route d’accès au département de la pêche. Pas de moindre circulation d’engins. Ces mareyeuses demandent le départ des entreprises chinoises de la pêcherie guinéenne.

Selon elles, «les chinois sont à la fois pêcheurs, grossistes, et détaillent aussi dans les marchés de Conakry. Ils ont complètement monopolisé le marché de poissons de la Guinée». Elles sollicitent en conséquence, la démission du ministre de la Pêche.

«Nous demandons au ministre de la Pêche de démissionner, parce qu’il n’a pas respecté ses engagements envers nous. Et les chinois doivent quitter. Ils nous revendent un carton actuellement à 250.000 francs guinéens, de surcroit de mauvaise qualité, et gardent la bonne dans des conteneurs frigorifiques à leur compte», scandent ces femmes dans une des langues du terroir.

Selon les informations données par certains travailleurs de la Pêche, le ministre est absent du pays depuis quelques jours. Et les femmes menacent d’empêcher toutes les activités au sein de ce ministère le lundi avenir.

Dossier à suivre.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*