samedi , 4 avril 2020

Elie Kamano : « Pourquoi je serai candidat à la mairie de Matoto »

La reconversion de la musique à la politique. Voila ce que va tenter de faire le reggae-man guinéen Elie Kamano qui s’est autoproclamé « Général » il y a des années. La star qui cloue au pilori depuis plusieurs années les dirigeants guinéens et africains pour leurs gestions des affaires a annoncé mardi sa décision de faire acte de candidature aux prochaines élections communales dans la circonscription de Matoto.

 

L’auteur des titres à succès « Plus jamais ça! » et « Avec des si » motive sa décision par le souhait exprimé par un groupe de jeunes leaders de Matoto. Il annonce que sa candidature sera « indépendante » donc non affiliée à un formation politique.

 

« J’étais chez moi tranquillement quand mes frères sont venus me voir. Ils m’ont dit il faut que tu te lèves. Il faut que tu fasses quelque chose pour ta commune Matoto, parce que tu  dois tout à cette commune. Il est lamentable de voir les jeunes de cette commune mourir aujourd’hui », relate-t-il.

 

Elie Kamano dit avoir rejeté l’idée dans un premier temps.  « Ensuite, poursuit-il, les jeunes m’ont fait savoir que mes musiques ont dépassé les confins. Ce qui veut dire la relation que j’ai aujourd’hui avec le public dépasse celle qu’un simple artiste peut entretenir avec son public. C’est une relation d’éveilleur de conscience et de combattant ».

 

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce mardi 15 novembre à Conakry, le chanteur-compositeur a dit que sa candidature pour la Mairie de Matoto n’entamera en rien sa carrière musicale.

 

Il dit rester chanteur dans un premier temps. « Je n’ôte pas ma tenue artistique et ma tenue de combattant pour les droits des opprimés. Mais je réponds dans un deuxième temps à l’appel des jeunes parce que c’est l’objectif aussi que je me suis assigné dans cette mission-là ».        

Le futur prétendant à la mairie de la plus grande commune de Conakry dit placer la jeunesse guinéenne au coeur de sa préoccupation.

 

Mais que va-t-il proposer aux électeurs comme programme de société ? La réponse d’Elie Kamano à cette question est claire. « Mon programme de société, vous le savez déjà. Parce qu’il y a de cela dix ans que je dénonce. Je me porte garant et j’estime que je suis une solution aux problèmes de la jeunesse de Matoto. Et je pourrai être à la hauteur de la tâche et de cette confiance », dit-il.

 

Comme Youssou N’Dour

 

Elie Kamano ne cache pas son ambition politique. D’ailleurs il prend l’exemple sur la méga star sénégalaise Youssou N’Dour. « Je reste artiste au service du peuple  comme Youssou N’Dour au Sénégal qui est toujours en politique, mais qui exerce  la musique.  Si je ne suis pas élu, je continuerai à faire mes activités comme je les faisais avant. Ce que je fais et la politique que je suis en train de faire vont de pair. La musique que  je fais et le combat que je mène vont de pair. Le peuple ne  me suit pas seulement dans la musique mais dans mes actes aussi ».

Dans sa politique de mobilisation, il précise qu’il n’utilise pas de l’argent pour avoir les militants. Il assure avoir une fortune qu’aucun autre candidat ne disposera pendant le scrutin municipal. « Je suis indépendant. Mais ce que j’ai, aucun leader ne l’a. Pour se faire connaitre ils vont distribuer de l’argent aux jeunes. Je ne donnerai pas d’argent. J’ai déjà payé avec ma crédibilité  et ma constance dans ce combat. C’est le seul crédit que j’ai et qu’ils (les autres candidats) n’en n’ont pas. Et ça coûte très cher. Aucun bailleur ou aucun politicien ne me finance ».

Dans son nouveau combat, le reggae-man appelle ses soutiens à une mobilisation sans faille. « Nous devons rassurer les gens pour leur montrer que nous ne sommes pas des délinquants », lance-t-il avant de conclure: « J’ai envie de donner une image aux autorités ou aux soi-disant intellectuels de la Guinée qui pensent que la musique, c’est pour des délinquants. J’ai envie de leur dire que je les défierai tous. Je suis descendu dans l’arène pour les affronter. »

 

Par Sériane Théa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*