dimanche , 18 août 2019

Le Collège des étudiants des universités privées salue l’accord pour la reprise des cours

Le Collège des étudiants des universités privées de Guinée (CEUP-Guinée) a salué lundi le protocole d’accord signé entre le gouvernement et les fondateurs de leurs université offrant ainsi la possibilité d’une réouverture des classes.

 

Le président de ce collège,Thierno Amadou Saala Diallo, a souhaité au cours d’une conférence de presse que ce protocole d’accord aboutissent à la résolution définitive de la crise qui émaille l’enseignement supérieur privé en Guinée.

 

Rappelons que ce protocole d’accord a été paraphé samedi 20 octobre dernier entre les deux parties.

 

Selon le Collège des étudiants des universités privées de Guinée qui parle d’un acte salutaire, les discussions entre les parties portent sur la prise en charge des 4171 étudiants inscrits en dehors de la plateforme d’inscription « Djoliba », la non orientation des boursiers de l’Etat dans les facultés de Médecine, les filières de génie, hôtellerie et tourisme. Les négociations concernaient également l‘orientation des bacheliers de 2016 et le paiement par l’Etat des arriérés de bourses pour les étudiants orientés dans ces universités privées.

 

Cncernant les conclusions, M. Diallo souligne que les 4171étudiants inscrits hors « Djoliba » seront engagés sous réserve de contrôles et vérifications des listes déposées par les institutions concernées.

 

Aussi, les parties sont d’accord ne pas orienter les boursiers de l’Etat dans toutes les facultés de médecine de la Guinée pour l’année académique 2016-2017. Les universités privées pourront les inscrire à titre privé.

 

Le Collège des étudiants des universités privées de Guinée révèle aussi que pour les filières d’ingénieurs ou de Génie, il a été décidé de leur maintien avec un plafond de 50 étudiants par filière et une réduction des coûts de formation à la charge de l’Etat de près de 30%.

 

« En ce qui concerne les filières de tourisme et de l’hôtellerie, a-t-il ajouté, la chambre représentative de l’enseignement supérieur privé a pris acte de la décision du Gouvernement de les transférer progressivement à l’Enseignement technique  et formation professionnelle ». Et que s’agissant de l’orientation des bacheliers de 2016, une commission technique paritaire est déjà à pied d’œuvre.

 

L’autre consensus trouvé est relatif au paiement des arriérés des frais d’études des études orientés dans les universités privés couvrant le second  semestre de l’année académique 2015-2016. Le gouvernement s’est engagé à régler la note dans les meilleurs délais.

Par Sériane Théa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*