vendredi , 19 juillet 2019

Retrait de la CPI : Paris exprime «sa préoccupation et son regret» (APA)

Dans une déclaration de son porte-parole, transmise lundi à APA par l’ambassade de France au Cameroun, le Quai d’Orsay souligne que la lutte contre l’impunité est «essentielle pour permettre le respect des droits de l’Homme, une réconciliation et une paix durables», pour lesquels la CPI joue «un rôle unique en tant que seule juridiction pénale permanente à vocation universelle».

Ce faisant, le Quai d’Orsay appelle instamment les pays ayant fait des annonces de retrait comme membres de la Cour à reconsidérer leur intention, la France se disant disposée à entretenir un dialogue constructif sur le fonctionnement du système de justice pénale internationale.

 

Cette réaction, intervient après l’annonce du Burundi et de l’Afrique du Sud de se retirer du Traité de Rome, fondateur de la CPI, au motif que cette juridiction vise en priorité les dirigeants africains.

 

Actuellement, c’est la Gambie et d’autres pays du continent qui émettent les mêmes menaces de retrait.

 

FCEB/cat/APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*