samedi , 20 juillet 2019

Alpha Condé a vu des trafiquants sur Simandou

En séjour en Chine, le président de la République n’hésite plus à tirer à boulets rouges sur les investisseurs qui ne l’ont pas suivi dans sa dynamique. En plus de BSGR, Rio Tinto fait son entrée dans la liste des sociétés critiquées.

 

En s’exprimant au Forum économique tenu ce dimanche à Pékin, le président Alpha Condé, s’est dit confiant quant au démarrage effectif du projet Simandou, maintenant que la compagnie qui trainait les pas quitte le groupe.

 

« Rio Tinto a laissé dormir notre richesse. Nous sommes certains qu’avec Chinalco cette richesse va repartir », a exulté le Chef de l’Etat, accusant le géant anglo-australien d’avoir délibérément gelé le minerai, le temps de se remplir les poches.

 

« Pendant que Rio Tinto gagnait de l’agent en bourses, notre mine était gelé », a regretté Alpha Condé.

 

Devant ses nouveaux partenaires chinois qu’il voulait nécessairement convaincre, le président guinéen n’a pas manqué d’arguments. Pour lui, le gisement qui renferme plus de 2 milliards de tonnes de fer était détenu par des personnes pas du tout fréquentables.


«  Simandou était aux mains de quelques trafiquants », a-t-il dit, ovationné par les chinois.

 

Cette attaque, faut-il le souligner, était bien dirigée. En ligne de mire, BSGR et Rio Tinto.

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*