mardi , 10 décembre 2019

Un étudiant guinéen construit un micro barrage hydroélectrique pour alimenter l’exploitation familiale

Macenta- Un jeune de 26 ans vient de réaliser un micro barrage hydroélectrique de 3KVa dans la sous-préfecture de Orémaï, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture de Macenta en Guinée Forestière.

Ce micro barrage hydroélectrique, situé à Néridou à 12Km de la ville de Macenta et à 10m de la Route nationale, Macenta-N’zérékoré, est l’œuvre de Jean Akoï Dopavogui, étudiant de la 2ème année du Département du Génie Mécanique de l’Université de Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC).

Il est construit à moitié avec des matériaux locaux (bois, bambou chinois, pierres et latérites). Les palettes de la turbine sont en bois taillé. 05 tuyaux de différents diamètres, 04 lots d’un baffons de près d’un Km de longueur. La prise d’eau est faite sous une buse sur laquelle passe la route revêtue.

A partir d’un assemblage mécanique, l’énergie hydraulique est transformée en énergie mécanique. A l’aide d’une dynamo, l’énergie mécanique est transformée à son tour en énergie électrique.

Selon Jean Akoï Dopavogui, ingénieur en herbe, «la capacité de ce barrage est de 3KWa en dépit des pertes de charges hydrauliques. Le courant produit alimente l’exploitation familiale puisque sa mère pratique le compost culture qui donne aussi, de l’éclairage public à Nérédou, un village voisin».

Au nombre des difficultés rencontrées par le jeune réalisateur, il faut citer entre autres, «le manque de financement pour faire exposer ses talents, la nécessité de construire une conduite forcée, et le remplacement des matériels locaux qui ont servi à confectionner la tribune».

D’après les résultats de ses calculs techniques, «avec une conduite forcée de 60m et de 200mm, il peut obtenir un débit de 124 litres par secondes, chose qui pourra augmenter la capacité de production».

Le préfet de Macenta, Kémo Pascal Dembadouno, ingénieur hydro électricien de profession, s’est rendu sur les lieux, vendredi, 07 octobre 2016, pour observer et admirer l’ingéniosité du jeune étudiant.

Jean Akoï Dopavogui lance un appel au gouvernement et aux partenaires pour la mise en valeur de son intelligence.

«La Guinée peut mettre en valeur des énormes potentialités hydroélectriques avec peu de moyens par la réalisation des micros barrages de ce type», a affirmé le futur ingénieur.

Source : AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*