dimanche , 5 avril 2020

Tibou : « Sidya n’est pas mon ami, ni mon ennemi »

Même s’il se réjouit de la décrispation du climat politique et de l’ouverture du dialogue entre opposition et mouvance présidentielle, Tibou Kamara n’en demeure pas moins ferme sur sa relation avec le Haut représentant du chef de l’Etat en froid depuis des lustres.

 

La relation entre l’ancien ministre secrétaire général à la Présidence de la République et l’ancien Premier ministre devenu Haut représentant du Chef de l’Etat n’est pas au beau fixe.

 

Ce lundi, le premier l’a d’ailleurs reconnu sur les antennes de radio Lynx fm.

 

Interpellé sur la nature du rapport qui prévaut entre eux, Tibou Kamara s’est voulu bref et sincère.

 

« Sidya n’est pas mon ennemi, il n’est pas mon ami », a-t-il commenté. Avant de reconnaître leur incapacité à nouer une amitié sincère. « Nous avons échoué à être des amis ».

 

Bien qu’étant aussi dans l’entourage d’Alpha Condé comme Sidya Touré, Tibou Kamara dit ne pas vouloir commenter les alliances du président.

Entre Sidya Touré et Tibou Kamara, les relations se sont détériorées depuis les évènements du 28 septembre 2009. Accusé par l’ancien Premier ministre d’avoir joué un rôle dans cette répression, Kamara avait nié les faits, précisant n’avoir pas été impliqué dans la chaine de prise de décision en rapport avec ces évènements.

 

Par la suite, il avait chargé à son tour le président de l’UFR d’avoir plaidé en 2010 auprès du général Sékouba Konaté, alors président de la Transition, à l’effet de se retrouver au second tour de la présidentielle.

 

Qualifiant l’année dernière l’UFR de « coquille vide » et Sidya Touré de « berger sans troupeau », Tibou Kamara n’avait pas aussi manqué l’occasion de se moquer de l’actuel Haut représentant du président de la République en ces termes: « Moi je vais le nommer même si je vais avoir des difficultés. Je ne sais pas si je vais l’appeler Sidya Touré ou Sidya Diakhaby parce que selon les circonstances, la vie et les intérêts, il peut changer d’identité et de choix politique. C’est un homme qui n’est jamais dans la constance, ni dans la clarté. Mais puisque c’est Sidya Touré qui est plus connu de tout le monde, permettez-moi de l’appeler Sidya Touré pour ne pas me perdre dans les méandres de ses identités confuses et de ses choix aléatoires ».

Ce 26 septembre, il faut dire que le ton n’était pas du tout désobligeant comme par le passé.


Focus de Kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*