vendredi , 23 août 2019

Le Fonds d’entretien routier réagit aux accusations de corruptions de Cellou Dalein

Le Fonds d’entretien routier vient de réagir à une sortie peu « amicale » de Cellou Dalein Diallo qui l’accuse de détourner les fonds alloués à l’entretien des routes sur toute l’étendue du pays. Le FER que dirige de manière saine et transparente le jeune juriste Me Souleymane Traoré n’a pas tardé à réagir, rappelant au leader de l’opposition que c’est sous sa gestion aux Travaux publics sous le régime de Lansana Conté que l’UE a imposé un FER de 2eme génération. Lisez.

 

 

 »Dans un article très douteux publié le 20 août sur le site guineenews, le président d’un parti de l’opposition s’est permis une série d’accusations infondées contre le Fonds d’Entretien Routier à laquelle nous apportons un démenti catégorique. En opposition totale à ses propos, nous informons de nouveau l’opinion publique que tous les travaux du FER, exécutés dans toutes les contrées du pays, sans exception, et aussi nos états financiers sont publiés dans les journaux et en accès libre », indiqué le FER

Et d’ajouter que pour  »rafraîchir la mémoire de ce leader, qui se targue d’avoir été à l’origine du FER première génération, qu’il nous permette de rappeler que c’est justement à cause des malversations sous son autorité à l’époque que l’Union Européenne a imposé un FER de 2e génération, autonome, avec des procédures strictes de passation de marché, d’exécution et de suivis réguliers des travaux pour justement aller vers une gestion saine, claire et transparente à laquelle nous nous attelons aujourd’hui ».

Pour rappel, Cellou Dalein dans une récente sortie au siège de son parti avait indiqué  que « le réseau-routier- s’est complètement dégradé parce que les ressources affectées à l’entretien routier en 2015 ont été détournés pour financer la mascarade électorale et l’achat des consciences. Ce sont les conséquences du manque d’entretien routier de 2015 que vous êtes en train de voir ».

Et de rappeler que  »lorsque j’étais ministre des Travaux publics, j’ai mis en place le Fonds d’entretien routier deuxième génération, comme on l’appelait. J’ai sécurisé les ressources en instituant un prélèvement sur chaque achat d’un litre de carburant à la pompe. Les compagnies pétrolières ont continué de payer. L’argent a été utilisé ailleurs. Au premier semestre 2016, les compagnies pétrolières ont payé plus de 100 milliards au Fonds d’entretien routier pour l’entretien de nos routes ».

Alpha Camara

Gatineau, Canada

Tel: 6137006322

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*