vendredi , 22 février 2019

Début de la marche de l’opposition

L’opposition républicaine a entamé sa marche. Les militants qui ont commencé à rallier le rond point de Bambéto où le regroupement devait avoir lieu.

 

Sur l’axe Bambéto – Stade du 28 septembre, les boutiques restent fermées. La circulation paralysée. La rue est aux mains de marcheurs.

 

On note également un déploiement des forces de sécurité pour assurer la protection des personnes et des biens.

 

Il faut noter que cette marche se déroule dans un climat moins tendu que par le passé.

 

Les autorités des communes de Ratoma et Dixinn qui seront traversées par les opposants ayant donné leur feu vert, l’opposition a promis de tenir une marche pacifique comme à l’accoutumé.

 

D’ailleurs, lundi, opposants et forces de sécurité ont accordé leur violon pour assurer la coordination de la sécurité ensemble.

 

Dans un discours télévisé le ministre de l’Administration du territoire, le Général Bouréma Condé, a indiqué que cette marche se déroule après le refus d’une partie de l’opposition de prendre part au dialogue initié par le gouvernement.

Il s’est félicité toutefois du fait que l’opposition ait accepté de modifier son itinéraire, pour marcher désormais sur la route Le Prince et non sur l’Autoroute Fidel Castro comme initialement annoncé.

 

« Une compréhension est possible entre les guinéens », s’est réjoui le Général Condé.

L’officier a tout de même rappelé l’interdiction de porter une arme à feu pendant un défilé ou une manifestation publique. « Nous pensons que l’expression démocratique reste la seule voie valable d’accès au pouvoir », a-t-il souligné.

 

Par Fanta Bah

—————-

Photo : Binany Bah

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*