jeudi , 24 septembre 2020

La reprise timide de l’activité économique continue de peser sur l’employabilité en Guinée

De nombreuses entreprises restent hésitantes à l’idée d’investir en Guinée. Conséquence, l’activité économique peine à reprendre très rapidement en dépit de la fin du virus Ebola. Les offres d’emplois déclarées par l’Agence guinéenne pour la promotion de l’emploi (AGUIPE) sont en chute.

 

Le nombre d’offres d’emploi inscrits à l’AGUIPE a atteint le modeste chiffre de 41 en décembre dernier. L’agence explique cette situation par le fait que la Guinée organisait l’élection présidentielle dans le courant de ce mois.

Mais cette tendance baissière s’est poursuivie trois mois plus tard, pour atteindre 38 postes en mars, soit une chute de 7,3 %. « Cette baisse est liée à une timide reprise de l’activité économique, après les élections présidentielles », justifie l’AGUIPE dans un rapport repris par le ministère de l’Economie et des Finances.

En ce qui concerne les agents demandeurs d’emploi, les statistiques sont également moins reluisantes.  Environ 406 postulants ont été enregistrés aux guichets de l’AGUIPE à fin mars, contre 602 sur la même période un an plutôt. On remarque ainsi un recul d’environ 32,6 %.

L’Agence guinéenne pour la promotion de l’emploi explique cette baisse par « l’attentisme observé par les opérateurs économiques ».

Mais pour certaines analystes, cette prudence s’explique en grande partie par l’instabilité politique récurrente liée aux revendications de l’opposition concernant les processus électoraux.

Ces chiffres sont loin d’être exhaustifs. Il faut reconnaître toutefois que la Guinée fait ainsi ses premiers pas dans un exercice de coordination, de suivi et de publication de statistiques liées aux offres et aux demandes d’emplois sur son territoire.

Une tâche rendue difficile avec l’existence notamment de trois ministères travaillant tous concomitamment sur les questions de l’emploi et du travail dans un gouvernement qui a pourtant dédié sa mission aux jeunes et aux femmes.

Signalons enfin que la publication de ces premiers chiffres intervient après que l’Etat ait doté l’AGUIPE d’un statut juridique et opérationnel très clair et décidé d’ouvrir des Maisons de l’Emploi et des Compétences (MEC) avec pour objectif premier : « la promotion de l’emploi et l’accompagnement des demandeurs d’emploi dans leur démarche d’insertion professionnelle ».

Par Elie Ougna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*