samedi , 8 août 2020

Reprise des manifs politiques : le GOHA entre inquiétude et réclamation de dettes

Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) a invité ce mardi les acteurs politiques guinéens à renouer le dialogue afin de maintenir un climat apaisé en Guinée. Toutefois, l’organisation des commerçants n’a pas manqué de rappeler le remboursement des pertes essuyées par ses membres lors des manifestations précédentes.

 

Le GOHA a invité aujourd’hui la mouvance présidentielle et l’opposition à revenir à la table des négociations pour épargner au pays des manifestations préjudiciables à l’activité économique.

 

Dans une déclaration publiée à Conakry, le GOHA est parti du constat selon lequel  l’organisation de manifestations politiques à travers des marches et autres cortèges, bien que consacrée par la Constitution, est souvent émaillée de de violences à cause de l’incapacité de l’Etat à protéger  les biens et les personnes à l’occasion de ces manifestations.

 

Pour ce groupe, il est alors préférable de commencer par le dialogue dans la mesure où tout finira par cette étape.

 

« C’est la seule voie menant à une sortie honorable », a fait remarquer le président du GOHA, Chérif Mohamed Abdallah.

 

Par ailleurs, le président du GOHA Chérif Mohamed Abdallah a invité l’Etat à rembourser les nombreux opérateurs économiques victimes de pillages suites aux manifestations politiques organisées ces dernières années. »Un tel geste mettra davantage en confiance les investisseurs tant attendus », a souligné M. Chérif.

 

Rappelons que les pillages signalés par le GOHA suite aux violences pré-électorales de 2015 sont estimés à 129 milliards de francs guinéens.

 

Par Sériane Théa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*