lundi , 6 juillet 2020

Fraudes dans les télécoms : les lignes de MTN-Guinée restent les plus piratées (ARPT)

En 2015, les réseaux MTN-Guinée ont été les plus utilisés par les pirates. Un rapport de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) révèle que 58,38% des lignes frauduleuses détectés de janvier à Octobre appartenaient à cette société de téléphonie mobile.

 

MTN-Guinée sont donc l’opérateur le plus vulnérable en matière de téléphonie en Guinée ? C’est en tout cas ce que laisse croire le dernier rapport de l’ARPT dont Kaloumpresse.com détient une copie.

 

Sur 49.772 lignes frauduleuses détectées de janvier à octobre, 20 056 appartenaient à la filiale de la compagnie sud-africaine MTN, soit 58,38%.

Elle est suivie de près par Cellcom  avec 16 161  lignes (32,47%), Intercel 4 416 soit 8,87%.

 

Orange, le leader du secteur des télécoms en Guinée, ferme la marche avec 139 lignes frauduleuses (0,28%).

Le rapport de l’ARPT ne précise pas les sanctions envisagées par rapport à ce phénomène de piratage des appels téléphoniques qui fait perdre d’énormes revenus.

 

Il rappelle toutefois que deux sites de terminaison d’appels frauduleux ont été démantelés grâce au concours de Orange-Guinée. Ces réseaux ont été démasqués à Lambamyi et au restaurant l’Échangeur dans la commune de Dixinn.

 

« Un réseau de terminaison d’appels frauduleux a été démantelé à Pamalape en collaboration avec le régulateur de la Sierra Léone le 13 novembre 2015 », ajoute le document.

Notre source rappelle enfin que plus de 251.484 numéros frauduleux ont été détectés et bloqués de 2010 à 2015.

 

Par Elie Ougna

+224 622 85 68 59


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*