lundi , 21 octobre 2019

L’Etat oblige Makanéra à rendre ses véhicules de fonction

L’ancien ministre de la communication, Alhoussein Makanéra Kaké, qui tire présentement à boulets rouges sur le président Alpha Condé et son régime a été obligé mardi de rendre les véhicules qu’il utilisait quand il était en fonction.

 

Tout le monde le sait. Makanéra milite désormais dans l’opposition. Et ce, depuis son débarquement du gouvernement début janvier. L’homme a basculé corps et âme dans l’opposition. Et il n’hésite plus à évoquer l’échec du régime Condé.

On sait aussi que depuis son départ de l’équipe gouvernementale, il a refusé de rendre tout gentiment ses véhicules de service.

 

Convoqué ce mardi au PM3 de Matam, l’ancien ministre qui, apparemment ignorait le mobile de sa convocation, a été sommé de rendre les engins roulants. Et c’est ce qui fut fait dare-dare.

 

« Le problème est réglé. On m’a convoqué pour récupérer les voitures de l’État qui sont à ma disposition », a déclaré Makanéra, ajoutant que l’une des voitures était hors usage suite à un accident sur la route de Boké.

 

Selon Makanéra, sa convocation à la gendarmerie ne devait pas avoir lieu. « On ne vient à la gendarmerie que lorsqu’il y a violation de la loi », a-t-il dit, affirmant avoir trouvé un terrain d’entente avec les gendarmes.

 

« On s’est bien compris », a-t-il dit.

 

D’après Alhoussein Makanéra Kaké, sa convocation concernait deux véhicules. Celui qui est accidenté sera remorqué par la gendarmerie. Mais quand à second qui aurait été remis par le Chef de l’Etat, il s’attendait à une demande de récupération formulée par le président lui-même avant qu’il ne le rende.

Kaloumpresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*