mardi , 1 décembre 2020

Macenta: un homme de 59 ans coupe la lèvre supérieure d’un cadavre

Selon nos sources, Dougo Onivogui, 59 ans et adorateur du grand fleuve la Mankona, a amputé la lèvre supérieure d’un cadavre à Tanaguizeizou, district de Nianguezazou, dans la sous-préfecture de Bofossou (Macenta). L’acte s’est produit le dimanche 17 juillet 2016.

Dougo Onivogui est né en 1957 et est père de 8 enfants. De coutume dans les villages Toma, quand un grand féticheur meurt, c’est seulement les sages initiés qui veillent sur son corps avant l’enterrement.

C’est dans ce cadre que trois personnes auraient été designées pour garder le corps de Galada Koivogui avant les cérémonies coutumières funèbres.

Sous l’œil impuissant des gardiens à la toillette, Dougo Onivogui a profité pour s’introduire dans la chambre du défunt pour lui enlever la lèvre supérieure. De notoriété, Galada Koivogui était l’un des grands féticheurs de la contrée.

Selon cette même source, c’est au cours de la toilette funèbre que les uns et les autres se sont rendus compte que la lèvre supérieure du cadavre de Galada Koivogui a été amputée. Ainsi, le doute s’installe sur les trois gardiens. Dougo Onivogui qui avait été aperçu à la porte de la chambre du cadavre a reconnu les faits à la suite des enquêtes.

Actuellement, il est dans les mains de la gendarmerie de Macenta, préfecture où la criminalité est devenue monnaie comme ailleurs en Guinée.

guineenouvelles.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*