mardi , 11 décembre 2018

Guinée : réflexion sur la qualification de la Fiscalité Immobilière et Foncière

Le ministre du Budget de la République de Guinée, Dr Mohamed Lamine Doumbouya a lancé, lundi, 18 juillet 2016, à Conakry, les travaux de l’atelier de réflexion sur la qualification de la Fiscalité Immobilière et Foncière, rapporte l’AGP.

Organisé par la Direction Nationale des Impôts (DNI), en collaboration avec le Cabinet du ministre du Budget et les autres services techniques, cet atelier a pour objectif, de redéfinir la Politique fiscale nationale dans le domaine du foncier bâti et non bâti, afin de prendre en compte les besoins en termes de demande de logements sociaux, en termes de financements des collectivités, d’incitation pour la valorisation des patrimoines des ménages et d’amélioration de l’allocation financière sur les marchés immobiliers et fonciers.

Aussi, il porte sur le rendement de la Contribution Fiscale Unique (CFU) à travers, notamment l’élargissement de l’assiette de la CFU, la révision et le réaménagement des taux  d’imposition, l’optimisation et la sécurisation du processus d’évaluation, de liquidation et le recouvrement de ces impôts.

Dans son allocution, le directeur national des Impôts, Aboubacar Makissa Camara a souligné, que «cet atelier permettra de répondre aux questions essentielles, telles que Comment sensibiliser les citoyens contribuables au payement de cet impôt de masse ? ; Comment impliquer les autorités locales et les élus locaux dans les différentes phases de collecte de cette taxe ? ; Quelle relation créée et/où entretenir entre la DNI et les autres administrations en charge de la gestion du patrimoine foncier ? ; Comment sécuriser les recettes de la CFU ? ; Quelle assistance technique financière pourra être solliciter auprès des partenaire au développement ?».

Selon lui, les réponses à ces questions et à bien d’autres, permettront à coup sûr d’améliorer une politique efficace de collecte des impôts fonciers au profit des collectivités locales et du budget de l’Etat.

Pour sa part, la cheffe de Section Gouvernance à la Délégation de l’Union Européenne (DUE) en République de Guinée, Els Mortier, a précisé, que la problématique fiscale immobilière et foncière en Guinée, et tout particulièrement à Conakry, doit être une préoccupation majeure du gouvernement.

«Nous voyons tous les jours dans les différents quartiers de la ville des bâtiments en construction, le marché immobilier est en pleine expansion, mais sa contribution au budget du pays reste très limitée, car elle ne représente même pas 1%  des recettes», a déploie Mme Els Mortier.

Ouvrant les travaux, le ministre guinéen du Budget, Dr Mohamed Lamine Doumbouya a fait savoir, que «cet atelier est organisé pour atteindre des objectifs cités plus haut. Il devrait informer sur les difficultés rencontrées en matière de fiscalité immobilière et d’obtenir une mobilisation coordonnée de toutes les parties prenantes, guinéennes et internationales, afin d’identifier les solutions aux défis et difficultés dont fait face l’administration fiscale guinéenne, et aussi qualifié d’avantage la contribution foncière unique.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*