lundi , 22 juillet 2019
Flash info

Mamady Youla à l’épreuve de la politique de l’opposition

Le Premier ministre Mamady Youla a déploré l’absence de l’opposition jeudi à l’ouverture du dialogue politique initié sous ses auspices. Il a assuré avoir pris « bonne note » de ce boycott.

 

Le Chef du gouvernement qui est à sa première épreuve grandeur nature depuis sa nomination en décembre 2015 a rappelé que son invitation au dialogue vise à créer un cadre devant permettre de discuter des dissensions entre les acteurs.

 

« C’est ici qu’il faut communier et ne pas faire la politique de la chaise vide », a déclaré Mamady Youla, insistant sur la nécessité de relancer le dialogue.

 

« Il vaut mieux commencer à dialoguer car l’esprit de responsabilité doit primer sur ce qui nous divise », a-t-il affirmé.

 

Youla avançait ses propos de déception après que l’opposition a boycotté la premier jour du dialogue qu’il a initié.

 

Pour ce premier round, la société civile, la Commission électorale et les diplomates ainsi que le RPG Arc-en-ciel avaient répondu à l’appel.

 

L’opposition républicaine était aux abonnés absents, au motif que l’invitation du Premier ministre ressemblait plus à « une convocation » qu’à une invitation empreinte de courtoisie.

 

Dans sa réponse adressée au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, elle a exigé un engagement du président de la République de faire respecter les conclusions qui seront issues de ce dialogue.

 

En attendant, l’opposition projette une manifestation du rue le 4 août pour, dit-elle, dénoncer la corruption, le manque de dialogue sur les questions électorales et la mauvaise gouvernance, entre autres.

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*