lundi , 24 juin 2019

Accusé de fomenter un coup d’Etat, Dalein dit n’avoir ni chaud ni froid

Accusé par le RPG Arc-en-cien d’exacerber les clivages ethniques et de fomenter un coup d’Etat, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo a répliqué jeudi, en parlant de manœuvres visant à l’intimider.

 

Le 13 juillet dernier, le parti au pouvoir a émis une déclaration dans laquelle il accusait l’ancien Premier ministre et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, d’avoir appelé le peuple de Guinée à « se lever pour chasser un Président démocratiquement élu ».

 

« Il faut que les Guinéens se mobilisent pour exiger le départ d’Alpha Condé… », a avancé le RPG dans sa déclaration, attribuant ces propos au leader politique.

 

Selon l’intéressé, cette déclaration du RPG Arc-en-ciel traduit la panique qui règne dans le camp adverse.

 

Il a déclaré au cours d’une conférence de presse qu’il s’agit d’un plan visant à utiliser la thèse de complot pour « intimider et réprimer les opposants potentiels ou réels ».

« Dans mon discours de Matoto, j’ai insisté sur le caractère pacifique de la manifestation », s’est défendu M. Diallo.

 

« J’ai invité tous les militants et sympathisants de l’UFDG qui étaient là à faire preuve de retenue et de discipline. Nous avons fait et nous continuons de faire des manifestations pacifiques », a-t-il dit.

 

Pour le principal opposant au régime d’Alpha Condé, ce sont des accusations qui ne lui font « ni chaud, ni froid ».

 

Sériane Théa


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*