jeudi , 17 octobre 2019

La Guinée élabore un nouveau Plan quinquennal de développement économique

Le Premier ministre guinéen, Mamady Youla, a lancé mercredi les travaux de l’atelier d’élaboration du Plan national de développement économique et social (PNDES) pour la période 2016-2020.

 

Le Plan national en cours d’élaboration se veut le premier outil d’opérationnalisation de l’étude prospective « Guinée vision 2040 ».

 

La ministre du Plan, Mama Kany Diallo, a précisé qu’il prend en compte le Plan d’action prioritaire post Ebola et vise de manière globale l’accélération de la croissance économique de la Guinée.

 

Présente au lancement des travaux, Séraphine Wakana, Représentante résidente du Système des Nations-unies en Guinée a rappelé que cette démarche marque une nouvelle étape dans le retour du pays dans le processus de développement après l’épidémie d’Ebola.

Elle a fait remarquer que le contexte est opportun pour engager une réflexion concertée et inclusive sur les moyens de relancer le développement national à court et à moyen terme.

 

Séraphine Wakana a promis tout le soutien de son institution pendant la mise en œuvre du futur Plan national de développement économique et social. « Pour le Système des Nations-Unies, nous attendons avec beaucoup d’intérêt la formulation et l’adoption de ce nouveau cadre afin d’en faire la base de la préparation de notre prochain cadre de coopération pour la période 2018-2022 », a-t-elle dit.

 

Il faut souligner que les travaux de cet atelier se déroulent après l’expiration du dernier plan quinquennal (2011-2015), ainsi que le 3è Document de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP III).

 

Pour sa part, le Représentant de la Banque mondiale en Guinée, Olivier Malan, a également promis le soutien de son institution pour qu’en fin, la Guinée puisse sortir de l’extrême pauvreté.

 

« Ce processus nous permettra d’avoir un document de référence qui prendra en compte les politiques sectorielles et aller vers une croissance soutenue. Toutes nos activités seront insérées dans cette action », a-t-il indiqué.

 

Toutefois, les partenaires ont tous invité les autorités guinéennes à tirer les leçons du passé en matière de planification. Ceci, pour prendre en compte des préoccupations liée au bien être de la population, l’égalité entre les sexes et à l’éradication de la pauvreté.

 

En s’exprimant à la suite de tous ces intervenants, le Premier ministre Mamady Youla a affirmé que ce plan national de développement en cours d’élaboration doit poser les fondements de la transformation structurelle de l’économie guinéenne.

 

Reconnaissant que le dernier plan quinquennal bouclé l’année dernière n’a pas connu un succès franc à cause, en partie, de la fièvre Ebola, Mamady Youla  a soutenu que la Guinée est confrontée à de nombreux défis qui devront guider les orientations du PNDES (2016-2020). Des défis qui comprennent, selon lui, la résilience socio-économique post Ebola, l’accélération de la croissance et la transformation structurelle de l’économie, l’intégration socio-économique des jeunes et des femmes.

Il faut rappeler que le prochain Plan national de développement sera bâti sur cinq principaux objectifs. « L’amélioration de la gouvernance, la lutte contre la pauvreté, le développement et l’expansion économique, le développement des infrastructure, la défense et la sécurité », a noté le Premier ministre Mamady Youla.

 

Notons enfin qu’après sa validation, il sera adopté par l’Assemblée nationale, puis promulgué par le Président de la République. Suivra ensuite des discussions avec les bailleurs de fonds pour son financement.

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*