mardi , 31 mars 2020
Flash info

Rusal a au moins six mois pour relancer Friguia

L’Annexe 12 à la Convention de concession minière de Dian-Dian ayant été promulguée par le président Alpha Condé le 10 juin dernier, la compagnie Rusal doit désormais s’activer pour redémarrer les moteurs de la raffinerie d’alumine Friguia à partir du 10 janvier prochain.

 

C’est désormais chose faite. Après la ratification par l’Assemblée nationale de l’Annexe 12 de Dian-Dian fin mai, et sa promulgation le vendredi 10 juin par le Chef de l’Etat Alpha Condé, Rusal ne devrait plus trouver d’autres arguments pour retarder le redémarrage de l’usine d’alumine située dans la préfecture de Fria. D’autant que la compagnie russe exigeait ces deux étapes comme conditions sine qua non de la relance de l’unité de production d’alumine.

Selon donc cette loi qui est promulguée par le président Alpha Condé, Rusal s’engage à réhabiliter Friguia à compter de 10 janvier 2017, ainsi que l’extension ultérieure de sa capacité de production.

Aussi, le même document prévoit la construction par Rusal d’une mine de bauxite d’une capacité annuelle de 3 millions de tonnes à Dian-Dian. Et ce, avant le 31 décembre 2017.

 

L’accord devenue une loi en Guinée prévoit en outre dans la phase II du projet, l’extension de la capacité de Dian-Dian à 6 millions de tonnes par an, ainsi que l’élaboration d’études de faisabilité avec possibilité de production de 9 millions de tonnes par an. Laquelle production pourrait être portée à 12 millions à l’horizon 2021.

Dans la phase III relative à la production de l’alumine, Rusal s’engage à construire une usine modulaire de 1,2 million de tonnes d’alumine par an et d’œuvrer à la construction d’une raffinerie de haut standing. La compagnie va aussi construire de nouvelles infrastructures portuaires multi-utilisateurs et créer 500 emplois directs et indirects.

Les autorités guinéennes ayant respecté leur part d’engagement dans la convention, il revient désormais aux décideurs de Rusal de jouer leur partition. En relançant Friguia l’an prochain.

Il faut retenir Friguia est à l’arrêt depuis avril 2012 suite à un mouvement de grève des employés qui exigeaient, alors, une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Depuis, les multiples négociations entre gouvernement et Rusal se sont avérées infructueuses. Jusqu’à l’accord conclu sur l’annexe 12 de la convention sur Dian-Dian.

Par Elie Ougna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*