lundi , 16 septembre 2019

Le RPG reprend les choses en main : Ousmane Kaba, Makanéra et Diawara exclus !

Il fallait s’y attendre. C’est désormais chose faite. Le RPG Arc-en-ciel a décidé samedi de remettre de l’ordre en son sein et de se débarrasser des responsables qui s’écartent de la ligne de conduire du parti.

 

L’Assemblée hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel tenue ce samedi 11 juin a décidé donc de l’exclusion de trois membres et allié pour le moins incontrôlables depuis quelques temps.

 

Ainsi, Dr Ousmane Kaba et Alhousseiny Makanera Kaké ont été virés (sans management ni aucune forme de procès) du parti présidentiel. Le premier paie pour ses propos discourtois sur la personne du Chef de l’Etat après sa sortie sur les malinkés. Propos qui ont été rapportés dans un enregistrement sonore pris clandestinement sans que l’intéressé ne puisse se rendre compte qu’il était enregistré au cours d’une réunion restreinte à Kankan.

 

Quant au second, Makanéra, après s’être rallié au chef de file de l’opposition, il ne pouvait en réalité continuer à figurer sur la liste des membres du RPG.Il est aussi remercié pour son infidélité et ses critiques acerbes contre Condé.

 

Enfin, la troisième personne concernée par la mesure est Mamady Diawara du Parti pour le Travail et la Solidarité (PTS). Il lui a été demandé de reprendre sa formation politique qu’il a apporté en 2010 dans l’alliance politique qui a porté le RPG au pouvoir.

 

Il convient de rappeler que Dr Ousmane Kaba et Mamady Diawara sont consignataires, de même que le député RPG de Siguiri, Sékouba Savané, de la lettre ouverte qui recadrait le Professeur Alpha Condé après son petit cours d’histoire sur les cadre malinkés et la vie du RPG, il y a deux semaines. Tout en signifiant au président qu’il connaissait mal l’histoire du Manden, ils lui avait signifié qu’ils prendraient acte des conséquences de ses propos.

 

L’Assemblée générale du RPG Arc-en-ciel de ce 11 juin a demandé à l’élu de la ville aurifère, Sékou Savané, de fournir des explications sur son implication dans la rédaction de cette lettre ouverte.

 

Affaire à suivre…

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*