lundi , 22 octobre 2018

Vè session de la CIT: Le président par intérim de la CPEG plaide pour l’institutionnalisation d’un forum du secteur privé africain !

Genève- Suisse- 02 juin 2016- En marge de la 105ème session de la Conférence Internationale du Travail (CIT), la Guinée a eu l’honneur être ce jour à la tribune de cette organisation onusienne, à travers le patronat le plus représentatif, la Confédération Patronale des Entreprises de Guinée (CPEG). Dont le président par intérim et premier vice -président délégué à l’international, Kerfalla CAMARA y a prononcé un discours historique au nom de ses mandants.

 

Historique, dans le sens que c’est une première fois qu’un employeur guinéen prononce un discours dans ce temple du progrès social. Ce, depuis l’adhésion de la République de Guinée à cet organe des Nations Unies le 29 janvier 1959. Fait donc rarissime pour être souligné dans les anales de l’histoire.

C’est pourquoi, dans son allocution, Kerfalla CAMARA a exprimé toute la reconnaissance de sa structure patronale. « La présente session de la  Conférence Internationale du Travail m’offre l’occasion de vous signifier la reconnaissance de la Confédération Patronale des Entreprises de Guinée envers les gouvernements membres de l’OIT  d’une part et des partenaires sociaux d’autre part qui ont consciemment œuvré depuis près d’un siècle pour nous permettre d’ajouter notre part d’engagement à la principale caractéristique du progrès social que j’ai nommé le travail » s’est réjoui le président par intérim de la CPEG, indiquant que la finalité des thèmes qu’ils sont invités à examiner au cours de la présente session notamment l’application des normes, le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement, l’emploi et travail décent pour la transition vers la paix, le Comité pour la déclaration de la justice sociale, la production, la sécurité et la paix,  l’évaluation de la déclaration de l’OIT, les questions maritimes sont toutes guidées par la recherche de l’idéal du travail décent et qui font l’objet de préoccupations au niveau des Etats.

« La Confédération Patronale des Entreprises de Guinée plaide pour l’institutionnalisation d’un forum au niveau du secteur privé africain pour mieux capitaliser les efforts du bureau des activités pour les employeurs dans le but de fédérer les actions de l’OIE, de la CEDEAO et de l’UEMOA et des organisations économiques du sud de l’Afrique » a plaidé le premier vice-président délégué de la CPEG à l’internationale pour faciliter une meilleure adhésion à leur sein de toutes les organisations patronales.

Ainsi, le président par intérim de la CPEG a porté la connaissance des délégués de tous les pays membres que le gouvernement guinéen a effectué, cette année, pour la première fois, une évaluation du niveau de représentativité des organisations d’Employeurs.

« Au terme de ce processus, la Confédération Patronale des Entreprises de Guinée a été déclarée organisation patronale la plus représentative » a souligné Kerfalla CAMARA, réitérant l’entière disponibilité de la Confédération Patronale des Entreprises de Guinée à une collaboration franche et constructive.


La Direction de la Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*