dimanche , 18 novembre 2018
Flash info

La Guinée va engager une action en justice contre Gobal Witness

Le président Alpha Condé a affirmé ce dimanche que la Guinée allait engager une action en justice contre l’ONG anglaise Global Witness après la publication la semaine dernière d’un rapport faisant état de corruption durant sa campagne présidentielle en 2010 par Sable Mining.

 

Pendant une conférence de presse, le Chef de l’Etat a indiqué qu’il ne veux pas de troc. Il a nié être un président corrompu. Et que son fils Alpha Mohamed Condé n’est mêlé à un quelconque dossier de corruption impliquant Sable Mining contrairement à ce que soutient Global Witness.

 

« Je n’ai aucun problème. Je sais que mon fils n’a rien à y voir, on peut dire ce qu’on veut », a-t-il avancé.

 

Le président Alpha Condé s’est interrogé pourquoi la politique minière ayant abouti au retrait de 800 permis inactifs et à l’annulation de la convention de BSGR sur Simandou n’intéressait pas ses détracteurs, sinon que le site de Nimba qui ne renferme pourtant pas un important gisement de fer.

 

« Le dossier est à la Justice. J’ai demandé au ministre des mines de demander de dire à l’ONG de venir nous dire où sont leur preuve. Nous sommes ouverts. Ça me faire rire. Je suis pas obnubilé par les ONG. Elles n’ont qu’à dire ce qu’elles veulent dire. Votre fameux patron de Reporters Sans Frontière n’est-il pas maire au Front national ? Et c’est lui qui nous donnait des leçons sur la presse », a-t-il rappelé aux journalistes.

 

Selon Condé, les accusations de Global Witness ne lui font ni chaud, ni froid. Même si, il ne permettra pas n’importe quoi.

 

« Nous allons engager une action en justice. On va les demander de nous aider à avoir les preuves, et nous avons pris toutes les dispositions ».

 

Il faut rappeler que Sable Mining détient des permis sur les monts Nimba dans le sud de la Guinée à travers une filiale West Africa Exploration.

 

A la demande du ministre des Mines et de la Géologie, le ministre de la Justice et Garde des sceaux Me Cheick Sacko a ordonné l’ouverture d’une enquête sur les conditions d’acquisitions des titres de Sables Mining en Guinée.

 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*