mardi , 14 juillet 2020

Le Premier ministre entre bilan et perspectives

Le Premier ministre Mamady Youla était jeudi 12 mai devant la presse pour exposer son bilan depuis son arrivée à la tête du gouvernement et présenter ses perspectives.

Nommé le 26 décembre dernier, le Chef du gouvernement a rappelé les conditions qui prévalaient avant son arrivée aux affaires. Des conditions caractérisées par une croissance économique « nulle » du fait d’Ebola en partie, un manque à gagner au niveau des recettes estimé à 2.900 milliards de francs guinéens et une chute drastique des cours des matières premières, entre autres.

Dans ces circonstances, selon Mamady Youla, le premier travail de son équipe aura été la rationalisation de la structure gouvernementale et l’élaboration d’un programme de travail gouvernemental axé sur les résultats.

En matière de gouvernance, Mamady Youla a vanté la conclusion des 6è et 7è revues du FMI. Ce qui va favoriser, dit-il, l’afflux très prochain d’investissements extérieurs et entraine de bonnes perspectives en matière de critères macroéconomiques avec un taux de croissance projeté de 4%.

Dans les perspectives, le Premier ministre a évoqué la finalisation en cours du rapport d’audit de la dette intérieure entre 2005 et 2014 ainsi que les résultats de l’audit des marchés publics.

En outre, il a estimé que le taux de croissance projeté s’appuie sur des réformes profondes dans les secteurs agricoles et énergétiques.

Dans cette même lancée, il a indiqué que le gouvernement travaille sur un programme accéléré de sécurité alimentaire et de développement agricole durable. Une politique dont la finalité sera l’accroissement de la production du riz, la fourniture d’intrants agricole et la relance des filières anacarde, coton, café et cacao.

Par Sériane Théa

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*