mardi , 23 juillet 2019

Guinée : plus question d’exporter l’anacarde par voie terrerestre

Le Premier ministre guinéen Mamady Youla a annoncé lundi 11 avril l’interdiction d’exporter l’anacarde, le café et le cacao par voie terrestre.

Désormais, tout contrevenant à cette mesure s’expose à la rigueur de la loi. Le Chef du gouvernement a interdit en effet, ce 11 avril, l’exportation de trois produits agricoles à savoir la noix d’acajou, le Café et le Cacao.

La décision a pour but d’empêcher les acheteurs illégaux de ces produits qui ont envahi le marché guinéen et qui contribuent à la sortie massive de devises au détriment des producteurs et de l’Etat.

Le Premier ministre a mis les services de douanes, la sécurité et l’ensemble des ministres concernés (commerce, agriculture, administration du territoire) sur le coup. Tous les véhicules pris en flagrant délit d’exportation par voie terrestre seront arraisonnés et vendus aux enchères.

Par ailleurs, le Premier ministre a annoncé la fixation d’un prix plancher achat bord champ des noix d’acajou à 5 000 francs guinéens le kilogramme. Il a rappelé aussi que la commercialisation des noix d’acajou doit se faire désormais par les seuls opérateurs économiques dûment agréés par le ministère du Commerce. Et les sorties ne sont autorités qu’au port et à l’aéroport de Conakry.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*