vendredi , 6 décembre 2019

Conakry : Mamaya is over

Une décision du nouveau gouverneur de Conakry fera certainement des mécontents dans le rang des femmes balayeuses et mareyeuses de la capitale que ses prédécesseurs pouvaient mobiliser et drainer vers le Palais du peuple en un temps record.

 

Au gouvernorat de Conakry, les dirigeants se succèdent et se ressemblent. Seul le général Mathurin Bangoura qui promet la différence.

 

Nommé le 14 mars, l’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat promet de rompre avec certaines habitudes entretenues par ses prédécesseurs.

 

Il cite nommément les mamaya, ces danses folkloriques à relent parfois démagogiques organisées par les gouverneurs de Conakry pour, disaient-ils, soutenir les actions du président de la République.

 

Selon le général Bangoura cette « mamaya est terminée ».

 

Pour lui, il est exclu qu’on se mette à danser alors que la capitale est insalubre. Sachant que cette décision pourrait faire des mécontents dans le rangs des…danseuses, il prévient: « Je m’en fous de ce que les gens vont raconter. Le professeur m’a fait appel pour que je l’aide à assainir Conakry. Ce n’est pas quelqu’un qui viendra m’influencer. Si on m’éjecte demain matin, je m’en fous éperdument parce que je ne suis pas à la recherche d’un poste. Je ne démarcherai jamais pour occuper un quelconque poste ».

 

Par Mamady Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*