samedi , 24 août 2019
Flash info

L’opposition guinéenne demandeuse de dialogue politique écrit au Premier ministre

L’opposition guinéenne a annoncé  ce jeudi 24 mars avoir adressé une lettre au Premier ministre dans laquelle elle demande la reprise d’un dialogue politique.

 

Selon le Porte-parole de l’opposition républcaine qui s’exprimait pendant une conférence de presse, les points formulés dans la lettre adressée à Mamady Youla sont principalement la reforme de la Commission électorale nationale indépendante, l’indemnisation des victimes des violences politiques et les préparatifs des prochaines joutes électorales.

 

Sur le cas de la CENI, Aboubacar Sylla souligne que cette institution prend partie dans le débat politique. Et qu’elle est donc incapable d’assurer le rôle d’arbitre impartial et neutre de l’organisation d’un scrutin crédible.

 

Toutefois, l’opposition républicaine réitère son appel à l’organisation les 30 et 31 mars prochains, de deux journées « ville morte » en Guinée pour exiger une réduction du prix du carburant à la pompe.

 

« Nous avons décidé d’organiser les manifestations contre la cherté de la vie actuelle », a justifié son porte-parole Aboubacar Sylla. Et d’ajouter : « Normalement, c’est la société civile qui devait s’engager pour ce type de revendication. Nous commencerons par deux journées ville morte du 30 au 31 mars. Ces journées sont dédiées à la baisse du prix du carburant et c’est uniquement pour cette raison qu’elle demande aux guinéens de rester chez eux ces jours ».

Selon les partis d’opposition, le Premier ministre doit ouvrir le nouveau cadre de dialogue afin de discuter des questions électorales, mais aussi les questions liées aux droits de l’homme dans le pays.

 

Par Sériane Théa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*