mardi , 19 novembre 2019

Makanéra dégaine encore : « Bantama Sow était un taximan aux Etats-unis »

L’ancien ministre de la Communication Alhoussein Makanéra Kaké a encore frappé. Cette fois, c’est son ancien collègue de gouvernement, Sanoussi Bantama Sow, qui s’est retrouvé dans sa ligne de mire. Il n’a pas hésité à le taxer d’ancien conducteur de taxis au pays de l’Oncle Sam.

 

Comme le rapportent nos confrères de Visionguinee.info qui eux-mêmes citent une émission de Lynx fm, l’ancien ministre de la Communication Alhoussein Makanéra Kaké a tenu à répondre ce lundi 14 février, aux propos de l’ancien ministre des Sports et ancien ministre Délégué aux Guinéens de l’Étranger, Sanoussi Bantama Sow.

En début du weekend dernier, au siège du RPG Arc-en-ciel, Bantama Sow n’avait pas manqué de tacler Alhoussein Makanéra Kaké, regrettant le fait que certains tombent dans les bras de l’opposition dès qu’ils sont débarqués du gouvernement. Il a affirmé que tous ceux qui s’affichent présentement comme des « frustrés » n’ont leur place qu’en prison.

 

En s’exprimant ainsi, il reste indéniable que Bantama Sow faisait allusion à son ancien collègue Alhoussein Makanéra Kaké, Mamadou Sylla et Papa Koly Kourouma tous à l’origine de création du FUD (Front Uni pour la Démocratie).

Ce lundi, selon notre confrère, M. Kaké a répliqué coup pour coup. Tel sur un ring de boxe où tous les coups sont bons, pourvu que son adversaire reste K.O sur le tapi.

« J’ai beaucoup de respect pour Elhadj (Bantama) Sow mais je ne pouvais pas comprendre qu’il était hypocrite”, entame-t-il, selon les propos rapportés par Visionguinee.

 

Et de poursuivre : « Quand il a été débarqué, je sais ce qu’il m’a dit. Quand on est parti voir le doyen Baadiko, lui il n’est pas mort d’abord, je sais ce qu’il m’a dit là-bas. Et quand il est parti à Boké et à Kamsar, je sais aussi ce qu’il a dit. Je ne vais pas l’en vouloir. (…) Si on n’a pas étudié, il était taximan aux États-Unis, il est devenu ministre ici. Donc un ancien ministre-taximan, ça pose problème », selon le site d’information.

Il faut souligner que Makanéra n’est pas à sa première contrattaque. Très dur dans ses propos, il semble avoir réalisé que le rapporchement avec le pouvoir est impossible.

 

On rappelle que fraichement débarqué du gouvernement début janvier, il avait eu des échanges avec Cellou Dalein Diallo.

En réaction à cette visite rendue au chef de file de l’opposition, Amadou Damaro Camara, président de la majorité parlementaire à l’Assemblée nationale avait mis en doute la sincérité de l’ancien ministre de la Communication. « Makanéra est un homme frustré qui peine à digérer son départ du gouvernement. Je me demande s’il était vraiment du RPG. Peut-être que le président a vu juste de le débarquer.  Il n’était pas ministre il y a trois ans, il avait une vie mais il n’a pas prévu une vie après le gouvernement et voilà qu’aujourd’hui il est frustré », avait lancé Damaro.

 

La réponse de Makanéra ne s’était pas faite attendre. « Il faut vraiment être nain d’esprit et d’illettré politique pour dire qu’il est interdit à un Guinéen de rencontrer un autre Guinéen et surtout  lorsque tu es député et membre de la majorité présidentielle. Il (Damaro NDLR) dit qu’il rencontre Cellou et il l’appelle souvent, mais lui il est super Guinéen et moi je suis un citoyen de seconde zone », avait-il dit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*