vendredi , 17 janvier 2020

Elections locales : la CENI veut installer ses démembrements

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République de Guinée se prépare activement pour la mise en place de ses démembrements à l’intérieur du pays et dans les cinq communes de la capitale, en prélude à l’organisation des élections locales, rapporte l’AGP.

Raison pour laquelle elle a invité les acteurs de la classe politique, de la société civile et de l’administration du territoire, jeudi, 10 mars 2016, à transmettre à la Commission de Réception des Listes, les noms de leurs représentants dans ces démembrements, au plus tard vendredi, 18 mars prochain.

Les démembrements à mettre en place sont les Commissions Electorales Préfectorales Indépendantes (CEPI), les Commissions Electorales Sous-préfectorales Indépendantes (CESPI), et les Commissions Electorales Communales Indépendantes (CECI) pour les cinq communes de Conakry inclusivement, a-t-on indiqué.

Les CEPI seront composées de 15 membres chacune, les CESPI, 06 membres chacune et les CECI, 15 membres pour chacune des communes de Kaloum, de Dixinn et de Matam ; et 25 membres pour chacune des communes de Ratoma et de Matoto, a-t-on précisé.

A noter, que les 15 membres de CEPI, 05 seront issus de la Mouvance présidentielle, 05 de l’Opposition, 03 de la Société civile et 02 de l’Administration. Les 06 membres de CESPI, 02 de la Mouvance, 02 de l’Opposition, 01 de la Société civile et 01 de l’Administration. Les 15 membres des CECI de Matam, Dixinn et Kaloum, 05 seront de la Mouvance, 05 de l’Opposition, 03 de la Société civile et 02 de l’Administration.

Quant aux 25 membres des CECI de Ratoma et de Matoto, 10 seront de la Mouvance, 10 de l’Opposition, 03 de la Société civile et 02 de l’Administration. Ce, conformément aux quotas prédéfinis par la loi L/2012/016/CNT.

AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*