mercredi , 22 janvier 2020

Guinée : réflexions autour de la rénovation des textes fondateurs de l’Administration

Le ministre de la Fonction Publique, de la Reforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration (FP/REMA), Sékou Kourouma a présidé, vendredi, 04 mars 2016, dans la salle du 28 Septembre du Palais du peuple, la cérémonie de clôture du Forum national sur la rénovation des textes fondateurs de l’administration et de la fonction publique guinéenne, rapporte l’AGP.

 

Durant trois jours, 159 participants, venus de l’Administration générale, des institutions républicaines, des syndicats, de la Société civile et des institutions internationales, se sont penchés sur la rénovation des textes fondateurs de l’administration et de la fonction publique guinéenne, notamment la loi L 028 et la loi L 029.

Dans le rapport final, au nom des participants, Mohamed Makona Koivogui a indiqué, que «quatre textes ont été examinés, dont deux lois et deux autres projets de lois. Ce sont des textes fondateurs de notre administration publique guinéenne. Les deux projets de texte en cours sont vraiment avancés, dont entre autres, le projet qui concerne le statut général des fonctionnaires, et celui de la fonction publique. Mais aussi les lois organiques sur les finances publiques et la loi sur la gouvernance financière des organismes publics».

Il a poursuivi en ces termes : «cette dernière loi est celle emblématique qui révolutionne notre système institutionnel, parce que désormais, les établissements publics et industriels, à terme vont disparaitre pour laisser place à des établissements soit publics administratifs ou à des sociétés anonymes dans lesquelles l’Etat peut être à 100% actionnaire, ou à des sociétés mixte. C’est pour dire que c’est une réforme qui est en cours, tous les établissements publics administratifs, industriels et commerciaux, vont disparaitre d’ici deux ans. Chaque département ministériel est donc invité à prendre des dispositions nécessaires pour faciliter cette importante migration, sans oublier la condition féminine, les prestations familiales des travailleurs, les cotisations sociales, qui seront apportés dans ce texte».

Dans son discours de clôture, le ministre de la FP/REMA, Sékou Kourouma a révélé, que «l’organisation de ce forum a permis d’examiner, en profondeur, les textes fondateurs, vieux de 15 ans, inadaptés au développement de notre administration pour les remplacer par des textes plus performants, cohérents, adaptables au service de la population guinéenne. Ces textes sont de nature à apporter une plus-value au fonctionnement de notre administration, plusieurs textes ont été changés et ils apporteront une nouveauté dans notre administration. Il s’agit, entre autres, du cadre juridique. Nous auront un cadre juridique et institutionnel tout à fait adapté au milieu. Ensuite, il faut s’attendre aussi à l’amélioration de l’efficacité et de la productivité du secteur public, à travers les transformations qui se feront sur l’ensemble des structures au niveau des normes et des méthodes de travail. Egalement, au niveau du système de gestion des ressources humaines, financières et matérielles».

Selon le ministre, «tous ses systèmes seront rénovés en profondeur, surtout au regard du Code de conduite de tous les agents publics, y compris les décideurs.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*